Qui décide ?

Qui décide réellement si votre vin est bio ?

Q - Qui autorise un produit à utiliser les mentions 'bio' ?
Quel organisme est garant du respect des bonnes pratiques ?


R - Des organismes certificateurs privés et agréés par l’État. Il en existe 9 en France : Ecocert (qui effectue 80% des contrôles), Agrocert, Qualité-France. Certipaq bio, Certisud, Certis, Bureau Alpes Controles, Qualisud, Biotek. Leurs techniciens contrôlent les lieux de production, de transformation et de distribution tout en veillant à la conformité de celles-ci avec le cahier des charges au travers de l’observation des pratiques, de la vérification des documents comptables ou techniques et
d’analyses si besoin.

La sécurité sanitaire est l’une de leurs priorités (recherche de mycotoxines, de traces d’antibiotiques, de dioxines ou autres polluants). Ces contrôles, pratiqués à tous les stades de fabrication des denrées alimentaires, sont inopinés et ont lieu obligatoirement au moins 2 fois par an.
Le nom ou le code de l'organisme certificateur doit figurer obligatoirement sur tous les produits issus de l'agriculture biologique. Tout opérateur doit également se notifier auprès de l'Agence Bio.

Q - Qui est contrôlé ?

R – Le viticulteur, le producteur, l'éleveur… Chaque année, celui-ci notifie son programme par parcelle à son organisme certificateur. Une comptabilité doit être maintenue pour les matières premières achetées (nature, quantité, origine, utilisation…), ainsi que pour les produits agricoles vendus.
Mais également le transformateur et le distributeur.
A chaque étape les matières premières, jusqu'au produit fini, ont subi un contrôle. Ainsi, l'Agriculture Biologique est l'agriculture qui offre aux consommateurs les meilleures garanties. résiduels est supérieure à 2 g/l.


Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives