Vin bio: une notion pas si simple que ça .

C'est quoi un vin 'bio' ?
Il est souvent peu aisé de distinguer le vin « bio » du vin conventionnel. Bien des consommateurs estiment qu’un vin est par définition un produit naturel élaboré à base de jus de raisin fermenté. De plus, le manque d’information sur l’étiquette renforce cette idée ! Seules apparaissent des informations d’ordre réglementaire et administrative comme les mentions géographiques (Appellation d’Origine Contrôlée ou Protégée, IGP, vin de Pays, vin de France) et les autres mentions obligatoires (indication de la teneur en alcool, nom ou raison sociale,…).

Avant 2012, il n’existait pas à proprement parlé de « vin bio » mais des vins élaborés à partir de raisins « issus de l’agriculture biologique ».
En effet, la réglementation française ne dresse un cahier des charges que pour la conduite du vignoble, mais n’est pas contraignante en termes de vinification. Celui utilisé par les producteurs de vins Bio interdit entre autres l’utilisation d'engrais ou de produits phytosanitaires de synthèse, ainsi que de produits chimiques. L'objectif du vigneron qui produit un vin bio est de maximiser les défenses de la vigne pour limiter le plus possible les traitements. Contre les maladies classiques comme le mildiou ou l'oïdium, le vigneron utilisera des traitements à base de soufre ou de cuivre généralement.
La grande attention apportée à la vigne par un « viticulteur Bio » nécessite beaucoup de temps : aussi, produire un vin dit Bio demande 20% à 30% de main d’oeuvre supplémentaire par rapport à un vin conventionnel. Il faut a minima 3 ans pour obtenir la certification Bio, années durant lesquelles le vignoble est dit en « conversion Bio ».


2012 : des vins bio nouvelle formule
La Commission Européenne a voté un texte début 2012 relatif à la réglementation des vins bio. A partir de 2012, pour faire un vin Bio, il ne suffit plus d'avoir des raisins biologiques mais il faut aussi une vigne ayant un cahier des charges lors de la vinification.

On pourra retenir que la teneur maximale en sulfites du vin Bio est fixée à 100 mg par litre pour le vin rouge (150 mg/l pour le vin conventionnel) et 150 mg/l pour le vin blanc et rosé Bio (200 mg/l pour le vin conventionnel). Des taux très élevés qui vont ravir les industriels du vin Bio mais qui ne changeront pas grand-chose pour les vignerons consciencieux, impliqués dans la démarche. Dommage que la loi soit si peu restrictive notamment sur l'utilisation de levures exogènes…
Le consommateur qui croit acheter du vin Bio parce qu'il représente mieux son terroir en sera pour ses frais, les vignerons, grâce aux levures exogènes pourront (comme depuis des décennies) donner les ‘goûts’ qu'ils souhaitent.
Pour voir le « verre à moitié plein », une réglementation émerge enfin sur la vinification des vins Bio, mais cela a pris des mois de discussion pour accoucher… d'une (petite) souris. Espérons, pour la santé de tous, qu'avec le temps, la Commission Européenne renforcera ce cadre législatif.


Qui sommes-nous ?
Petitescaves.com, c’est d'abord une équipe de passionnés, réunis autour d’un objectif ambitieux : permettre à chacun de (re)découvrir et apprécier tous les bienfaits du Vin Naturel…
En savoir plus.
Vins bio ou vins naturels ?
Le vin naturel est élaboré à partir de raisins issus
de l’agriculture biologique ou biodynamique.
A la différence du Bio, un vigneron dit « naturel »
vinifiera ensuite son vin sans additifs chimiques
et avec un minimum de soufre ajouté…
En savoir plus.
TOUTES NOS VIDÉOS
Le Vin Naturel en images… Des petits films, exclusifs Petitescaves.com, qui vous parlent de passion, de raisins sains et de bons vins … >>
VOUS AVEZ DIT VIN NATUREL ?
On vous explique tout ! Vin Naturel = bonheur de découvrir des vins sains, parfois originaux, des vignerons respectueux de la Nature… >>
SUIVEZ NOS ACTUS
Suivez notre blog ! Passionné de Vin Naturel ou simple amateur, restez informé avec NATURELLEMENT! >>
LE VIGNERON DU MOIS - À découvrir ici
Bernard Plageoles Installé à Cahuzac sur Vere ! >>