quelles différences vin bio / vin naturel

Vin bio/vin naturel : quelles différences ?

L’un comme l’autre, c’est d’abord une démarche… et des contraintes !
Sur 150.000 producteurs de vins en France, environ 1,5% accepte des contraintes supplémentaires pour élaborer leur vin. Celles-ci touchent essentiellement à l’utilisation ou non d’une liste de produits dans la vigne pour obtenir un raisin sain. Elles sont définies dans des cahiers des charges écrits par différents organismes. Certifiés annuellement, c’est à dire ayant respecté strictement le cahier des charges, les vignerons ont le droit d’ajouter sur leurs bouteilles un label (exemple Logo AB) ou une marque (comme Demeter ou Nature & Progrès). On parle alors de Vin Bio, de Vin en Biodynamie ou encore de Vin Nature ou Naturel dans certains cas.

Le vin n’existe évidemment pas naturellement dans la nature…
Le vin est d'abord le fruit du travail de l'Homme. On appellera vin naturel, un vin issu de raisins de l’agriculture biologique ou biodynamique, vinifié le plus naturellement possible : on n’enlève rien, on n’ajoute rien. Le vigneron accompagne le vin.

Outre l’utilisation des levures indigènes (propres aux raisins et à son environnement), le vigneron intervient très peu : pas de chaptalisation, pas d’acidification et pas ou peu d’utilisation de SO2. Le vin naturel pourra aussi être appelé « vin sans soufre » quand le vigneron n’aura ajouté aucun sulfite. Là aussi, le vin naturel (ou nature) est une convention.

Selon l’Association des Vins Naturels, dont nous sommes adhérents, voici la définition du Vin Naturel : « Le raisin sain, cueilli sur une vigne en cohérence avec la nature, donne un jus qui, en fermentant, devient un vin naturel. Dans l’idéal, l’homme n’intervient pas, il l’accompagne… Par éthique il dit ce qu’il fait, et il fait ce qu’il dit ».


Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives