Vouette et Sorbée

« Là où la chimie prescrit huit jours d'antibiotiques par les engrais et les pesticides, la bio-dynamie traite en deux heures de manière naturelle », dixit Bertrand Gautherot, du domaine Vouette et Sorbée (Aube). « J'ai eu envie de rendre..
> Lire la suite
Hélène et Bert. Gautherot
Champagne
Buxières Sur Arce
Chardonnay et Pinot Noir
5 ha
25.000
AB : Ecocert et Demeter
Résultats 1 - 2 sur 2.
On vous parle de ce domaine

« Là où la chimie prescrit huit jours d'antibiotiques par les engrais et les pesticides, la bio-dynamie traite en deux heures de manière naturelle », dixit Bertrand Gautherot, du domaine Vouette et Sorbée (Aube). « J'ai eu envie de rendre la vigne à sa nature et d'accepter ce qu'elle me donnerait. ». Bertrand était concepteur produit dans l'industrie du luxe. En 1993, il revient dans sa région. Une région viticole qu’il juge comme étant la plus traitée chimiquement au monde ! Un produit de luxe ; traité comme jamais ? Et l’image alors ?! Bertrand Gautherot bascule et stoppe tous les traitements. Bien entendu, pas question de faire de la bouteille. Donc au début, avec sa femme Hélène, ils font du raisin mais du raisin bio qu’ils portent à la coopérative (certification AB et reconversion bio-dynamie depuis 1998). Leurs vaches produisent le compost, les tisanes d’orties stimulent les vignes, brumisation de cuivre ou de silice pour les traiter, un beau cheval vient labourer les sols, réintroduction d’arbres fruitiers… "On est sur des micro-doses, c'est de l'homéopathie appliquée aux plantes » plaide le vigneron. En 1999, la visite d’Anselme Selosse (Champagne Jacques Selosse), un modèle, un mentor, les pousse à faire eux-mêmes leur vin, leurs bouteilles. 

Bertrand replante, non pas du Pinot Noir mais du Chardonnay sur les conseils de Claude Bourguignon (lui indiquant que son terroir est proche de celui de Chablis) et en 2001 quitte la coopérative et sort la première cuvée : 'Fidèle' (100% Pinot noir). Puis en 2003 'Saigné de Sorbée' (un rosé "longue infusion de pinot noir, presque une tisane")" puis en 2004 'Blanc d’argile' (100% Chardonnay). Le domaine est d’environ 5 ha, pour une production maximale de 25 000 Cols ! Vendanges manuelles à maturité sur trois semaines, un pressoir bois (appelé ici coquard) vertical assure le pressurage. Le jus par gravité descend dans les fûts de 400 L. Fermentation avec les levures indigènes, peu de soufre (SO² total entre 20 et 40mg/l). Les bonnes années, il glisse à peine 20 grammes de sucre à la mise pour créer le gaz et les fameuses bulles. En revanche ici pas de dosage, les Champagnes de la Maison Vouette et Sorbée (du nom des deux climats du domaine) sont extra-brut.


Newsletter
Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives