Jean-François Ganevat

"De toute beauté" pourrait-on dire de l'oeuvre de 'Fanfan' Ganevat ! Appréciées même par les plus réfractaires au 'sans soufre', les cuvées de ce domaine sont aujourd'hui très disputées et il faut se lever tôt pour en acquérir, n'en..
> Lire la suite
J-François Ganevat
Jura
la Combe de Rotalier
Trousseau, Trousseau, Savagnin, Savagnin, Pinot noir, Pinot noir, Ploussard, Ploussard, Chardonnay, Chardonnay etc
8 ha
35.000
Biodynamie (Demeter)
Résultats 1 - 4 sur 4.
On vous parle de ce domaine

"De toute beauté" pourrait-on dire de l'oeuvre de 'Fanfan' Ganevat ! Appréciées même par les plus réfractaires au 'sans soufre', les cuvées de ce domaine sont aujourd'hui très disputées et il faut se lever tôt pour en acquérir, n'en serait-ce que 2 ou 3 bouteilles !! Au sud de Lons-le-Saunier, Rotalier et le hameau de La Combe, perdus dans les bois aux pieds de parois rocheuses s'étendent, parcemées, les parcelles fameuses de Jean-François Ganevat : schistes sur 'Billat', marnes bleues sur 'Chalasses', argiles sur 'Les Grandes Teppes'. Reprises en 1998, les vignes du domaine familial voient un tout autre avenir dans les mains de notre magicien. Après un séjour comme maître de chai chez Morey en Bourgogne et des rencontres fortuites avec Philippe Pacalet (Bourgogne), Didier Barral (Faugères) et les Schueller en Alsace, il décide de mener son vignoble en biodynamie. Les Chardonnay, Savagnin, Poulsard et Trousseau côtoient quelques perles parfois complantées comme l'Enfariné et le Savagnin Gros Vert, ersatz des 40 variétés qui existaient encore au XIXème. 

Les raisins égrappés à la main sont vinifiés et embouteillés selon les différents terroirs éparpillés autour du hameau et aujourd'hui avec près de 45 cuvées (juste 50 à 60 litres pour les vins sucrés !), Jean-Francois Ganevat jongle avec les lieux de stockage, d'autant plus qu'il expérimente les contenants (gros volume, demi-muids, barriques...). Un parcours du combattant quant il s'agit de goûter chez Fanfan ! Travail méticuleux donc qui demande rigueur et suivi. Dans la vigne, où 8 personnes cajolent des sols sans additifs et préparent les concoctions et soupes de prêle, pissenlit, ortie et silice... Parfois le cuivre et le soufre sont utilisés dans les années difficiles mais toujours de manière minime par hectare. Puis, en cave, où les vins sont non filtrés et peu -ou non- soufrés (0 pour les rouges, un minimum de 1g. pour 'Billat' et 'Florêne' depuis 2006!), puis élevés pendant 1 ou 2 ans, jusqu'à 11 ans pour 'La Vigne de Mon Père' !


Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives