Vigneron Laurence Escavi-Michel

À 15 ans, Laurence, alors parisienne, sait déjà que le monde de la gastronomie et du vin feront partie intégrante de sa vie. Elle entre à l’Ecole Hôtelière Jean Drouant à Paris où les cours sur le vin, animés par Jean-François Coutelou..
> Lire la suite
Laurence Escavi Michel
Languedoc
Langlade
1/3 grenache 1/3 syrah 1/3 mourvedre
5ha (6ha en replantation)
15000 cols
En cours de certification depuis 2015
Résultats 1 - 3 sur 3.
On vous parle de ce domaine

À 15 ans, Laurence, alors parisienne, sait déjà que le monde de la gastronomie et du vin feront partie intégrante de sa vie. Elle entre à l’Ecole Hôtelière Jean Drouant à Paris où les cours sur le vin, animés par Jean-François Coutelou (vigneron naturel s’il en est), marqueront définitivement son amour pour ce sublime breuvage. À 21 ans, direction l’Université du Vin à Suze-La-Rousse pour un diplôme de Gestion et Marketing, puis en 2003 pour un autre certificat de viti-œnologie. Laurence travaille ensuite en faisant du développement commercial à Paris, pour des domaines du Sud, et se lie d’amitié avec quelques vignerons (qu’on adore aussi, comme Jo Landron etc…). Bref, le pari de la vigne n’est plus très loin. C’est en 2005 qu’un premier basculement se fait avec la naissance du Clos des Calades (Langlade). Elle n’y travaille pas à proprement parlé (présence aux vendanges, aux vinifs…) et continue son autre vie. Le Clos des Calades est entre les mains de ses amis et mari. En 2012, la bascule est complète puisque les uns et les autres souhaitent mettre un terme à ce travail en trio. Jean-Paul Cases et le mari de Laurence l’encouragent à reprendre le flambeau. Depuis 2013, Laurence est donc sur tous les fronts avec une volonté et un courage sans limites : - Viticulture saine, arrêt total des désherbants chimiques (il n’y a jamais d’insecticide...). Demande d’une certification Bio en 2015 pour valoriser d’ailleurs ce travail de fond. - Vinification sans intrants, levures indigènes, peu de sulfites, pas d’élevage marqué. - Une volonté d’aller vers la fraîcheur, le fruit, la finesse. - Avec l’aide de la Région, 5 ha ont été défrichés en 2014, sur le principe de l’agroforesterie ; les parcelles ont été délimitées en conservant des murets de pierres « clapas », divers arbres (chênes, arbousiers, oliviers), source de grande biodiversité, aidant à une lutte naturelle contre les ravageurs. 

Un relookage complet de l’identité du domaine. Mais Laurence Escavi n’oublie pas ses études de marketing… Un travail de communication, de réseautage par-dessus le tout, et voilà que les vins du Clos des Calades commencent sérieusement à se faire une place dans ce petit monde des vins dits naturels. C’est certainement le début d’une magnifique aventure pour Laurence et son Clos des Calades. Petitescaves.com se fait une joie de commencer à travailler avec Laurence Escavi-Michel, une femme de caractère bien trempée (il le faut), dynamique, joyeuse et souriante. Il n’y donc aucune raison que le succès ne soit pas au rendez-vous. Le travail et la volonté sont là. Les terroirs de la commune de Langlade ont toujours été des terroirs reconnus comme exceptionnels et la présence de Rémy Pédreno (Roc d’Anglade) depuis de nombreuses années ne fait que le confirmer. Bon vent (du mistral, bien sûr) à Laurence, au Clos des Calades et à leurs vins sur Petitescaves.com !

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives