Cosse Maisonneuve

Mathieu Cosse et Catherine Maisonneuve à Cahors : voilà des vins soyeux et aériens, précis et digestes ! Pas de "100% bois neuf" non plus et seuls des fûts de plusieurs vins aident à la maturation lente sans marquer le vin. Seule Les..
> Lire la suite
C. Maisonneuve et M. Cosse
Sud Ouest
Lacapelle-Cabanac
Malbec
8 ha
60000
AB : ECOCERT - DEMETER
Résultats 1 - 2 sur 2.
On vous parle de ce domaine

Mathieu Cosse et Catherine Maisonneuve à Cahors : voilà des vins soyeux et aériens, précis et digestes ! Pas de "100% bois neuf" non plus et seuls des fûts de plusieurs vins aident à la maturation lente sans marquer le vin. Seule Les Laquets, la cuvée haut de gamme, "subira" jusqu'à 22 mois de fût neuf et de un vin. Fort de son expérience à la cave coopérative de Cocumont, en plein Sud-Ouest viticole, Mathieu Cosse s'installe à son compte avec Catherine Maisonneuve, tout droit sortie du célèbre Château Léoville Las Casès et élaborent ensemble leur 1er millésime en 1999. De jeunes vignerons, donc ! Des 5 hectares en fermage de leur début, les voilà aujourd'hui propriétaires de 17 hectares à Prayssac, non loin de Cahors, en bordure du Lot. Trés vite, ils décident de travailler en biodynamie avec pour résultats, des petits rendements et des vins trés surprenants et loin de l'idée que l'on se fait de l'appellation Cahors. Les vignes s'étendent sur 2 terroirs bien identifiés et pour lesquels chaque parcelle est vinifiée séparement. 

Un 1er terroir sur argilo calcaires se situe à Cournou ("le plateau") et donne des vins structurés faits pour la garde. Le 2ème, à Prayssac, dans la vallée, correspond à des vins plus charnus, souples et fruités ("les terrasses"). Les sols sont travaillés et les vignes traitées de manière homéopathique. Le ramassage des raisins bien mûrs se fait à la main et, à la table de tri, Mathieu et Catherine surveillent de prés la qualité de la vendange qui sera égrappée. "Nul besoin de chercher des tanins supplémentaires sur un cépage tel que le Malbec!" dixit Catherine. Les conditions météorologiques et la faiblesse des rendements apportent un équilibre naturel (peau épaisse et peu de jus). La vinification démarre en levures indigènes. Les cuvaisons sont longues, le remontage est proscrit et la filtration inexistante. 


Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives