Le Clos des Treilles

Nicolas Réau travaille bien, et le résultat est plus que convaincant. Ses vins, en appellation Anjou, sont d'une typicité assez rare, ils sont d'ici et de nulle part ailleurs. Les cabernets francs sont précis, généreux en saveurs, et les..
> Lire la suite
Nicolas Réau
Vallée de la Loire
Sainte-Radegaonde
chenin, cabernet franc...
5,5 ha
30.000
bio
Résultats 1 - 3 sur 3.
On vous parle de ce domaine

Nicolas Réau travaille bien, et le résultat est plus que convaincant. Ses vins, en appellation Anjou, sont d'une typicité assez rare, ils sont d'ici et de nulle part ailleurs. Les cabernets francs sont précis, généreux en saveurs, et les chenins conjuguent puissance et droiture. Pas de doute, voici des vins naturels à classer parmi les vins de Loire de première catégorie. Du lourd ! Et quel parcours ! D'abord tourné vers la musique et le piano, Nicolas s'accroche mais percer dans ce milieu n'est pas chose aisée. Se pose alors la question d'un changement de parcours. On lui vante les mérites d'une formation vinicole, sous la forme d'un BTS. Lui qui goûtait petit les cabernets francs servis par son grand-père à la pause du midi, plonge sans encombre dans l'univers. La révélation tant attendue ! Pour mieux peaufiner ses goûts et ses envies, il œuvre pour quelques domaines. Son choix est fait, il souhaite s'orienter vers le Bio, laisser la nature faire son travail.

NON à la brutalité des machines à la vendange, mais un grand OUI aux mains des hommes ! Pas de chimie. Pas de soufre dans les rouges et quantité faiblarde dans les blancs. Place à l'Authenticité, au Terroir. On trouve Nicolas Réau dans le nord des Deux-Sèvres, non loin de Thouars, à 30 minutes au sud de Saumur. Un domaine d'un peu plus de 7 hectares localisés à la croisée géologique des massifs armoricains, central, et du bassin parisien. Une des parcelles est même sur une faille. Un sol diversifié, complexe, à retrouver en bouteille sur des notes poivrées, florales. Des tanins aussi. Dûs aux raisins récoltés avant la sur-maturité puis grâce à de longues macérations parfois dans des amphores géorgiennes enterrées. 


Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives