Domaine Landron

Au sud-est de Nantes dans le Muscadet, les vignes de Jo Landron sont impeccablement entretenues, les levures sont indigènes, la fermentation thermo-régulée pour obtenir une fraîcheur naturelle, l'élevage est réalisé sur lies et il n'y a..
> Lire la suite
Jo Landron
Vallée de la Loire
La Haye Fouassière
melon de Bourgonge
48 ha
260.000
ECOCERT et BIODYVIN
Résultats 1 - 4 sur 4.
On vous parle de ce domaine

Au sud-est de Nantes dans le Muscadet, les vignes de Jo Landron sont impeccablement entretenues, les levures sont indigènes, la fermentation thermo-régulée pour obtenir une fraîcheur naturelle, l'élevage est réalisé sur lies et il n'y a aucun collage sur les 9 cuvées, chacune avec son caractère, gourmandes ou minérales... en tout cas "naturelles" ! Jo Landron, un personnage haut en couleurs, toujours le sourire aux lèvres et la moustache au vent, tel un Groucho du vin, un frère Marx du Muscadet ! 

Mais sérieux quand il le faut, vous expliquant par maints détails son travail de vigneron, détaillant les sols de gneiss, orthogneiss, amphibolite et d'argiles qui caractérisent son domaine de 48 hectares (dont 50% en propriété, 11ha en GFA et le reste en fermage. Ou plutôt SES domaines, de la Louveterie et Château de la Carizière, plantés de Melon de Bourgogne sur les hauteurs de la Sèvre. Travail d'artiste donc, pour retrouver les méthodes du début de l'acquisition du vignoble, en 1945, et oublier la mécanisation et l'usage de la chimie. 

Le domaine a été certifié en BIO en 1999 puis en Biodynamie en 2008. Pour autant le domaine est travaillé depuis plus longtemps que cela sous ces principes. Parmi toutes les cuvées, la cuvée Fief du Breil est la fierté de Jo Landron. D'abord parce qu'il est bordé d'un magnifique manoir qui porte ce nom - Les Manoirs furent construits par les armateurs nantais au XVIII siècle et qu'on appelait "folies nantaises". Ensuite parce que le Fief du Breil est endroit magique et magnifique qui descend au milieu des arbres vers la Sèvre. Enfin parce que cela sera certainement le prochain premier cru communal (après Gorges et la Haie-Fouassière). C'est un sol pauvre, peu profond et fort caillouteux. Le vin est élevé 30 mois sur lie et donne tout son sens a ce magnifique cépage qu'est le melon.

Le melon, cépage très complexe qui au départ est très peu séducteur. Il lui faut du temps pour révéler son terroir et plus particulièrement sa minéralité pourvu que le vigneron s'en donne la peine. Pour Jo, et on le comprend, un cépage unique au monde pour les connaisseurs. 

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives