Domaine du Possible

Quel plaisir de trouver dans le Roussillon des vins aussi fruités, frais, floraux, avec une si belle minéralité ! Nous nous réjouissons de pouvoir vous proposer quelques cuvées de Loïc Roure. Loïc s’installe dans la Vallée de L’Agly en..
> Lire la suite
Loïc Roure
Roussillon
Lansac (66) - Vallée de l'Agly
Carignan, Syrah, Grenache Noir, Macabeu
10 ha
Vin Bio
Résultats 1 - 6 sur 6.
On vous parle de ce domaine

Quel plaisir de trouver dans le Roussillon des vins aussi fruités, frais, floraux, avec une si belle minéralité ! Nous nous réjouissons de pouvoir vous proposer quelques cuvées de Loïc Roure. Loïc s’installe dans la Vallée de L’Agly en 2003 en rachetant une vieille cave coopérative, à Lansac, fermée alors depuis 13 ans. Il lui a fallu avoir l’envie d’ouvrir son propre bar à vin / restaurant pour découvrir, quelques années avant son installation, le monde de la vigne. C’est en faisant un stage passionnant chez Thierry Allemand (Cornas) qu’il découvre le métier. Seulement quelques jours avec Thierry, et il réalise qu’en réalité sa vie, c’est ça ! Après avoir cherché des vignes en vain en Ardèche, il redécouvre le Roussillon où il passait de nombreuses vacances enfant ! Des vignes à vendre, il y en avait et sa rencontre avec Cyril Fahl et Jean-Louis Tribouley finit de le convaincre de s’installer. Le Domaine du Possible est donc créé en 2003 avec au départ 2,5 ha puis 4,5 ha en 2004, 7 ha quelques années plus tard 10,5 ha depuis 2012. Rapidement il partage son immense cave coopérative (600 m2 et 5 m de hauteur de plafond) avec Edouard Laffite (Domaine du Bout du Monde). Ils peuvent ainsi partager non seulement tous les équipements mais aussi échanger sur tous sujets concernant le vin. Loïc Roure estime que c’est seulement en 2009 que la cave a trouvé pleinement son équilibre et que les vinifications se sont très largement simplifiées. Cette région est excessivement ventée ce qui permet un travail dans les vignes simple d’un point de vue de gestion de la maladie. Les sols très secs limitent la concurrence entre les végétaux. Les sols sont travaillés, au motoculteur, au chenillard, au tracteur sur 3 ha, au treuil ou tout simplement à la pioche. 

Les traitements printaniers sont réalisés avec du souffre et selon le millésime avec de la bouillie bordelaise (trois fois en 9 ans), ainsi qu’avec diverses infusions de plantes. Les travaux en vert sont primordiaux afin de traiter le moins possible. L’amendement des sols est systématique car les sols sont très filtrants. En cave, la vinification est plutôt à froid, vendange entière, semi-carbonique, carbonique et quelquefois égrappée. Les fermentations s’effectuent naturellement grâce aux levures indigènes !! L’utilisation du soufre est très légère quand elle est nécessaire. Au départ, Loïc s’interdisait l’adjonction de sulfites. La sagesse et l’expérience lui ont montré qu'utilisé avec précaution et surtout seulement à la mise en bouteille, les vins gardaient une bonne stabilité ! Les cépages de la maison : en blancs, Macabeu, Carignan Gris, Grenache gris, Grenache blanc et Carignan blanc sont âgés d’une soixantaine d’années et sont plantés sur des sols de gneiss, de schistes gris et d’arènes granitiques. Les quatre parcelles de Carignan noir sont situées sur les mêmes types de sols. Les vignes ont de 52 à... 105 ans ! Le cépage Grenache noir est exploité sur une parcelle d’un hectare plantée en 1966 sur un terroir schisteux et une seconde parcelle à Latour de France. Les Syrah ont 35 ans et sont implantées sur un côteau de schistes droits. Une nouvelle parcelle de 4 ha située à Caudiès-de-Fenouillèdes est vinifiée depuis 2 ans (Carignan Syrah, Grenache Noir, Macabeu). Loïc Roure a aussi une partie de négoce vendue sous le nom de « En attendant la pluie ». Des cuvées issues de raisins Bio en fermage, achetés ou partagés. 


Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes nos offres exclusives